Sélectionner une page

KEvin FINEL

 

Kévin est né il y a 35 ans, à Nancy. Là où, à la fin du 19e siècle, de grands noms de l’hypnose, dont Ambroise-Auguste Liébeault et Hippolyte Bernheim, fondent l’Ecole de Nancy centrée sur l’utilisation thérapeutique de l’hypnose et où Emile Coué développe sa méthode.

Mais c’est sa rencontre avec le psychosociologue Jacques Salomé, alors qu’il n’a que 9 ans, qui est déterminante pour son approche de la psychothérapie. A 12 ans, Kévin suit ses premiers stages et se passionne rapidement pour toutes les formes d’hypnose et trois ans plus tard, il convainc plusieurs coachs et thérapeutes d’assister « en spectateur » à leurs consultations.

A 17 ans, Kévin commence ses études de droit, mène des expériences plus poussées en hypnose et fait ses premiers pas pratiques en préparant des étudiants à leurs concours. Il s’impose rapidement comme spécialiste de la gestion du stress et des émotions. Il se forme aussi à cette époque avec les meilleurs spécialistes du domaine : Bill O’Hanlon, Richard Bandler, Jonh Grinder, André Weitzenhoffer ou encore Stephen Brooks.

A 18 ans, Kévin FINEL ouvre officiellement son cabinet de consultation. Il crée ses premiers programmes de formation, notamment des stages d’auto hypnose, qui furent parmi les premiers de ce type en France. Cette même année, il rencontre Marc Biondetti, avec qui, il va créer en 2002 l’Académie de Recherche et de Connaissance en Hypnose Ericksonienne (A.R.C.H.E).

L’Académie se fondant sur une forme moderne de l’hypnose, issue des travaux du psychiatre américain Milton Erickson (1901-1980) qui a passé sa vie à étudier l’hypnose et son utilisation en psychothérapie. Depuis et par biais de l’A.R.C.H.E qu’il a développé dans toute la francophonie, Kévin multiplie les conférences dans toute la France, rassemble les praticiens les plus talentueux, poursuit sa formation auprès des plus grands spécialistes de l’hypnose et de la PNL.

Dans nos états ordinaires de conscience, nous sommes des êtres de routine, nos émotions nous dirigent, et notre identité est stable. Changer demande une grande énergie et nous sommes agis de façon inconsciente.

Mais si nous quittons ces états ordinaires pour explorer d’autres possibles, c’est une immense liberté qui s’offre à nous. Une liberté qui nous ouvre au changement, au renouvellement, à la créativité et à l’exploration des différentes facettes de notre être et tout devient alors possible…

Changer d’état de conscience, c’est entreprendre un voyage immobile, un voyage intérieur, au cœur de nos mondes inconscients. Etes vous prêt à embarquer avec Kevin pour transcender la réalité…et découvrir le formidable pouvoir de l’inconscient ?